Résidence Saint-Gérard by Vives St-Laurent — Photo © Alex Lesage 5.jpg

Information sur le projet

Type

Lieu

Année

Superficie

Rénovation résidentielle

Villeray

2020

1 000 pc

Situé dans le quartier Villeray à Montréal, le projet consiste en la rénovation du rez-de-chaussée d’un duplex. Construit en 1935, le logement fait partie d’un projet immobilier de trois bâtiments connexes appartenant autrefois à des cousines.

 

Les mandataires sont ainsi les premiers occupants ne faisant pas partie de la famille. Ce sont les éléments architecturaux d’origine qui ont charmé la jeune famille.

En effet, le logement se démarque par la qualité des lieux avant les travaux. Les anciens propriétaires avaient conservé avec soin les moulures, les boiseries et les vitraux. Il y avait même une tapisserie originale rose posée par l’une des cousines. La couleur thème fait un clin d’œil à la porte avant du duplex puisque dans le voisinage, on la surnomme La maison rose.

Toutefois, des rénovations majeures sont nécessaires afin d’obtenir un espace de vie ouvert sur la cour. Le logement est composé d’une enfilade de pièces organisées autour d’un corridor central, caractéristique de plusieurs logements dans le secteur Villeray.

 

L’une des interventions importantes réalisées dans le cadre du projet est la relocalisation de la salle de bain principale. En effet, l’emplacement de la pièce empêchait le dégagement complet de la façade arrière. Cette réorganisation de l’espace permet l’ouverture de la façade arrière afin de maximiser l’entrée de lumière naturelle dans l’espace de vie principal. Les portes françaises et les grandes fenêtres à carreaux sont toutes indiquées pour cet espace au caractère chic et sophistiqué.

Dans la mesure du possible, les clients souhaitaient avoir une connexion entre la cuisine, la salle à manger et le salon. L’ensemble des divisions fut pensé afin d’offrir aux résidents une aire ouverte généreuse ainsi que des zones privées fonctionnelles.

D’une part, on retrouve une zone compacte qui comprend l’entrée principale, deux chambres, un garde-robe traversant, une salle de bain et l’escalier menant au sous-sol. D’autre part se déploie la zone ouverte comprenant la cuisine, la salle à manger et le salon.

L’appartement comprend donc deux chambres situées à l’avant de la maison, dont l’une est organisée en suite des maîtres. Le vestibule a été légèrement agrandi dans l’objectif d’améliorer la fluidité de cette zone. Il était impossible de conserver la céramique originale de l’entrée, les designers ont donc repris le motif exact de la mosaïque afin de créer un rappel à celui d’origine. 

 

Voulant conserver le cachet du logement, les clients ont pris soin de retirer chaque porte et chaque cadre en bois afin de réutiliser le plus possible ces éléments architecturaux. La juxtaposition du bois massif des cadrages et du chêne blanc utilisé pour le plancher et le mobilier intégré apporte des textures issues de différentes époques.

Inspiré par les résidences de ville, le projet se démarque par l’utilisation d’une pierre naturelle au caractère unique et de différents finis anthracites et cuivrés. L’élégante cuisine devient le lieu central de l’aire commune, dans laquelle un aménagement tout en symétrie crée des lignes claires et simples.

 

La salle de bain se veut sobre et monochrome, accentuée par le mobilier sur mesure en bois et le verre texturé du rangement mural. L’agencement des nuances de gris contribue à l’atmosphère apaisante du lieu, qui pourra évoluer par l’intégration des effets personnels des occupants.